Mes chers amis, chers lecteurs,

Vous avez été quelques uns à me suivre dans mon apologie de la connerie durant ces dix dernières années.
Il se trouve que la connerie moderne ne me fait plus rire et que je me suis tourné vers d'autres intérêts.

Je vous remercie de m'avoir suivi pendant toutes ces années, même si, en définitive, vous n'étiez pas si nombreux.
Je veux surtout remercier les fidèles de la première heure, à savoir Saturnin et Martin Lothar qui sont sans aucun doute mes plus vieux lecteurs.

Merci à vous tous pour ces années de connerie. Le blog disparaîtra bientôt, mais je me souviendrai de vous.

Connement,

Z.